Cuisine maison versus Petits pots du commerce

Cuisine maison versus Petits pots du commerce

Votre petit bout’chou a plus de 4 mois et vous pensez “diversification alimentaire”. Cette nouvelle étape dans la vie de bébé en est également une pour vous ! Surtout pour un 1er bébé on a tendance à être un peu perdue : par quoi commencer ? A quel moment ? Quelle quantité ? etc. Et surtout est-ce qu’il est préférable de cuisiner maison ou d’acheter des petits pots industriels ?

Mais la question qui vous trotte dans la tête d’un point de vue plus “organisationnel” est sûrement la suivante :

🤨 Je cuisine ou j’achète des petits pots ???

Je pense que toutes les mamans se sont posées la question.

Alors voici les “pour” et les “contre”, ainsi que mes conseils personnels pour vous éclairer.

Les + des petits pots industriels

Le gain de temps 

Pas besoin de chercher des recettes, d’acheter les ingrédients, de tout nettoyer, découper, cuire, répartir, congeler et décongeler 😉 Vous n’avez qu’à choisir les goûts que vous souhaitez dans les rayons alimentaires pour bébés.

Le stockage 

Cela nécessite moins de place dans le frigo ou dans le congélateur. La plupart des préparation ne se conservent pas au frais et vous ne serez pas obligée de réorganiser complètement votre réfrigérateur, car oui, soyons honnête, ça peut être un petit challenge selon la taille du foyer ! De plus, vous n’avez pas besoin d’acheter des tupperwares ou des pots de conservation pour stocker la nourriture.

💡A noter : même les produits laitiers pour bébé ne sont pas stockés au frais. Ils se trouvent dans les mêmes rayons que les petits pots de purée et compotes. Tant qu’ils ne sont pas ouverts, même chez vous, ils se conservent au placard et pas au réfrigérateur.

La conservation

Les petits pots se conservent donc à température ambiante comme on vient de le voir, et se conservent longtemps. En tout cas plus longtemps que les plats maisons qu’on met au réfrigérateur. Rappelons qu’une préparation cuisinée doit être consommée sous 48h lorsqu’elle est conservée au frigo.

Le transport

Argument qui fait suite au précédent : les petits pots du commerce sont faciles à transporter, ils n’ont pas besoin d’être transportés dans une glacière pour être bien conservés, cela peut simplifier la vie selon la météo.

L’absence de pesticide (ou presque)

On ne peut jamais être sûrs à 100 % de ce que contiennent réellement les petits pots mais soyons positifs car aujourd’hui la réglementation est très stricte lorsqu’il s’agit des bébés et les préparations sont bien plus contrôlées qu’auparavant (très peu d’additifs, très très peu de pesticides…).

La texture

La texture des petits pots est soit en morceaux, soit très lisse, vraiment onctueuse, idéale pour les premières cuillères de bébé qui doit faire la transition avec le lait tout en douceur. Attention cependant il y a un aspect moins positif à cet argument que nous allons voir juste après.

Les + de la cuisine maison

La quantité

Il est beaucoup plus facile d’adapter les quantités : vous choisissez les quantités pour chaque petits pots, rien n’est imposé, donc moins de gaspillage. Par exemple, au début, votre bébé ne prendra que quelques cuillères des 1ères compotes et purées, vous pouvez donc ajuster vos préparations ou cuisiner en volume mais stocker ensuite par 30 ou 40 g. Alors que dans le commerce vous n’allez trouver que des petits pots de 130 g et c’est tout. Vous pourrez aussi adapter les quantités en fonction de votre enfant : aucun enfant n’est identique, il y a des gros mangeurs et des petits mangeurs, et puis il y a des phases également où il mangera plus et d’autres moins.

Le choix

Vous avez beaucoup plus de choix. Dans le commerce après la pomme, poire, banane, carotte, pomme de terre et panais vous avez fait le tour. Bon je caricature un peu mais vous voyez l’idée, lorsque vous cuisinez vous avez une multitude de possibilités ! Laissez votre imagination vous guider.

La qualité

Vous savez exactement ce qu’il y a dans les pots que vous préparez : pas de sucre ajouté, pas de sel, pas de conservateurs etc., et surtout le vrai goût des légumes et des fruits ! 

Le bio

Vous pouvez choisir de cuisiner bio ou pas, selon votre envie, votre budget et vos valeurs.

Il existe quelques petits pots au rayons bio dans le commerce mais le choix est alors beaucoup (beaucoup !) plus restreint.

Une  diversification adaptée à chaque enfant

Vous allez pouvoir introduire chaque fruits et légumes un à un avant de pouvoir les coupler à volonté avec d’autres. Tous les mélanges sont permis, encore une fois  vous pourrez laisser libre court à votre imagination.

La texture

Vous choisissez la texture des aliments que vous voulez donner à votre enfant et ça c’est important. Au départ votre bébé ne connaît que le lait et il va falloir qu’il s’habitue à d’autres goûts et d’autres textures : du très lisse, au moins lisse, au bien mouliné, en passant par l’écrasé et les grumeaux pour arriver aux petits morceaux. Tout cela vous allez pouvoir le gérer lors de vos préparations, en fonction des aliments mais aussi et surtout de votre tout petit. C’est lui qui donne le rythme, l’important est de lui proposer sans jamais le forcer. Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire avec les petits pots du commerce car vous ne trouverez que des préparations très lisses ou bien des petits morceaux. Il n’y a pas de transition. C’est donc grâce à vous que votre bébé pourra prendre ses marques tout doucement et s’habituer à cette nouvelle activité qu’est le “manger”.

Le budget

Comme dans tout et partout lorsqu’on achète en gros on fait des économies substantielles. Si vous faites un sandwich chez vous avec votre jambon, votre beurre et vos cornichon ça ne va pas vous coûter 10 € comme c’est le cas en boulangerie. Là c’est pareil, pour optimiser vos achats je vous conseille d’acheter ce que vous souhaitez cuisiner pour la semaine ou la quinzaine, de tout cuisiner d’un coup et puis de congeler, ce sera bien plus économique pour vous. Je reviendrai dans un article prochain sur l’intérêt de ce qu’on appelle le “batch cooking”, au niveau financier et surtout en terme de gain de temps.

La fierté

Et oui, vous n’y pensez peut-être pas au tout début mais vous verrez que c’est très valorisant de cuisiner pour votre tout-petit. Vous serez particulièrement fière devant tous vos petits pots cuisinés avec amour et attendrez sa réaction vis-à-vis des premières cuillères avec impatience ! La curiosité, les grimaces et les sourires qui animent sa frimousse valent tout l’or du monde et sont directement liés à l’expérimentation des nouveaux goûts et textures que vous allez lui proposer. La diversité des aliments lui permettront de découvrir ses préférences tout en restant ouvert en permanence à la nouveauté. Et ça c’est grâce à vous ! Il vous remerciera plus tard.

Mon point de vue personnel

Bon, à la lecture de cet article vous comprenez peut-être que je suis plus favorable à la cuisine maison ! Je suis convaincue qu’au quotidien c’est ce qu’il y a de mieux pour nos enfants, leur santé et leur développement.

Rappelons que le capital santé de votre bébé se constitue en grande partie lors de ses 2-3 premières années de vie, et l’alimentation va contribuer fortement à le renforcer !

Maintenant je ne diabolise pas complètement les petits pots du commerce. 

Je pense que parfois ça peut dépanner. Vous avez une semaine plus chargée que d’habitude, un imprévu, besoin de le faire garder ou l’impossibilité de transporter au frais vos préparations à l’extérieur, etc… alors vous serez soulagée de pouvoir passer au rayon bébé de votre supermarché.

Faites votre arbitrage et écoutez-vous.

J’espère que cet article vous a plu et a répondu à vos interrogations. Si c’est le cas surtout n’hésitez pas à le partager 🙂

 💬 À très vite sur dis-maman.fr !
Partagez l'article
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Laisser un commentaire

Fermer le menu