Cuisiner pour bébé : quelle texture pour ses purées et ses compotes ? 

Cuisiner pour bébé : quelle texture pour ses purées et ses compotes ? 

En fonction de l’âge de Bébé et de son évolution dans cette grande étape qu’est la diversification alimentaire, vous allez devoir adapter la texture des purées et compotes que vous préparez. Les recettes pour bébé sont les mêmes mais le degré de mixage, de moulinage ou encore d’écrasage sera différent. 

.

Cuisiner pour bébé : quelle texture pour quel âge ?

.

Chaque bébé évolue à son rythme et ce qui est vrai pour un bébé de 6 mois ne le pas forcément pour un autre bébé du même âge.
De la purée très lisse, presque façon soupe, aux petits morceaux, il y a tout un monde !

Donc ici, dans cet article, je vais vous donner des tranches d’âge indicatives, mais je vais surtout faire appel à votre sens de l’observation. Votre enfant, c’est vous qui le connaissez le mieux et vous êtes donc la mieux placée pour savoir ce que votre bébé peut ou ne peut accepter comme texture.

Il vous faudra tester des nouvelles choses, de nouveaux aliments, de nouvelles consistances pour le faire évoluer petit à petit, tout en observant ses réactions. 

En effet, si vous lui proposez mois après mois des purées toujours très très lisses, vous ne saurez jamais si il est capable d’accepter des grumeaux puis des petits morceaux.

Par contre si en lui proposant un jour une compote de fruits écrasés vous constatez qu’il tousse 20 fois et manque de s’étouffer il ne faut pas insister ! C’est simplement qu’il n’est pas prêt. Vous re tenterez dans 10 ou 15 jours. Pas avant pour ne pas risquer de le bloquer.

..

Cuisiner pour bébé : les différentes textures

.

A chaque fois que vous allez passer d’une texture à une autre pensez bien à prendre votre temps et à réduire la quantité que vous allez mettre dans les premières petites cuillères. Pour certains bébés vous ne verrez pas de différence, pour d’autres vous verrez apparaître une petite grimace sur leur petite bouille et ils auront besoin de quelques bouchées pour s’adapter !

Voici les différents type de mixage de vos purées et compotes.

.

.

Les préparations très lisses, ou simplement lisses : 4 à 6 mois

 

texture-puree-bebe-lisse.

Les purées très lisses ressemblent plus à jus de légumes ou à un velouté. En principe elles contiennent plus d’eau et ne demandent aucun effort de mastication pour Bébé. Elles se “boivent” plus qu’elles ne se “mangent”.

Les purées lisses seront justes moins riches en eau et donc tiendront un petit peu plus en bouche et aussi au ventre par la même occasion.

.

Les préparations un peu plus épaisse : 7 à 8 mois

.

texture-puree-bebe-grumeleuse

 

A partir du moment où vous allez introduire des sources de protéines et des céréales dans l’alimentation de votre bébé, il sera plus difficile d’obtenir une purée extrêmement lisse, et ce n’est pas plus mal ! Bébé va expérimenter les petits grumeaux. Qu’il ait déjà des dents ou non ne change rien, il va ressentir cette nouvelle texture sur sa langue et ses gencives et pourra de toute façon mastiquer avec ses gencives. Mon fils n’avait pas de dent au moment où j’ai commencé à changer les consistances de ses purées et ça ne l’a jamais empêché d’engloutir ses repas maison !

.

Les purées et compotes façon “écrasé” : 8 à 9 mois

.

texture-puree-bebe-ecrasee

 

A partir de ce moment-là Bébé va réellement devoir mâcher. Même sans dent il va mastiquer avec ses gencives et découvre de nouvelles sensations : il garde les cuillères en bouche, les mastique, avant d’en avaler le contenu. Ne soyez pas inquiète si par moment vous le voyez tousser un petit peu, c’est un vrai apprentissage et il peut y avoir des loupés ! Faites cependant attention à la taille des morceaux écrasés et à l’attitude de votre bébé au moment du repas. Si c’est le soir par exemple et qu’il vous semble épuisé, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour commencer à introduire une purée juste écrasée.

.

Les aliments en petits morceaux : à partir de 9-10 mois

.

texture-puree-bebe-morceaux

 

Quand vous en êtes à ce stade c’est que votre bout’chou a déjà bien grandi ! (Ou bien que vous pratiquez la DME, j’en parle juste après)
Pour manger des petits morceaux de fruits et de légumes, rien de particulier à signaler, c’est la suite logique des “écrasés”. Par contre pour les morceaux de viande c’est préférable qu’il ait déjà quelques petites dents pour qu’il puisse vraiment mâcher et ne pas s’étouffer.

Dans tous les cas, les consignes de sécurité sont les mêmes, quelque soit l’âge et la texture des préparations, il faut une vigilance absolue lors du repas de Bébé ! Vous êtes à côté de lui et attentive à tous les signes qu’il vous envoie.

.

.

Cuisine pour bébé : textures et modes de diversification 

.

Je ne peux pas vous parler des différentes textures dans la cuisine de Bébé sans vous parler des 3 modes de diversification alimentaire de Bébé. Je ne pense pas qu’il y en ait une qui soit foncièrement meilleure ou moins bonne que les autres. De mon point de vue c’est juste une question d’environnement familial, de caractère de l’enfant, de possibilités. A vous de choisir ce qui vous convient le mieux.

.

Les purées et compotes : diversification “classique”

.

Traditionnellement, en tout cas en France, la diversification alimentaire suit les étapes que je vous ai citées précédemment : Bébé découvre la nourriture sous forme de purées très lisses et presque liquide pour faire la transition avec le lait qu’il connaît. Puis les morceaux sont introduits progressivement par la suite après plusieurs mois.
L’avantage pour votre enfant est qu’il peut prendre ses marques petits à petits. Pour vous c’est également plus simple et moins stressant car votre tout petit ne risque pas (ou beaucoup moins) de s’étouffer et enfin, vous maîtrisez plus facilement le rythme du repas.

L’inconvénient est que Bébé reste passif pendant les repas. Il ne commence à mastiquer réellement que lorsque vous décidez d’introduire des textures plus granuleuses et des petits morceaux. Certains enfants sont d’ailleurs très frustrés de ne pas pouvoir toucher la nourriture et expérimenter différemment cette passionnante activité que représentent leurs repas.

.

La DME

.

La DME, ou Diversification Menée par l’Enfant, révolutionne un petit peu le schéma précédent depuis plusieurs années en faisant passer les bébés directement du lait aux aliments sous forme solides en morceaux. Bébé touche, goûte et expérimente avec les mains la nourriture. 

texture-puree-bebe-finger-food

L’avantage de la DME est le développement plus rapide de la motrice fine de Bébé. Il doit se concentrer et ajuster ses gestes pour arriver à manger. De plus, il apprend à mastiquer dès le début ce qui favorise la sortie des dents. Il va également s’intéresser davantage à ce que vous lui proposez et exprimer rapidement ses préférences en choisissant ce qu’il veut manger ou non. D’un autre côté toutes les familles ne peuvent pas se prêter à l’expérimentation de ce type d’alimentation. Il faut une vigilance de la moindre seconde avec Bébé et ne pas s’occuper en même temps, d’un aîné, ou de deux jumeaux ! De plus, il faut être sûr d’avoir du temps pour chaque repas car au début cela peut être très très long, l’apprentissage de Bébé va se faire avec le temps. 

.

L’alimentation mixte

.

Comme son nom le laisse supposer, l’alimentation mixte est un mixte entre les deux modes d’alimentations précédentes. On va à la fois proposer à Bébé des purées et des compotes, mais par moment lui permettre de manger des aliments en morceaux tels que des morceaux de courgette, de fruits bien mûrs, ou autres. J’ai lu des avis bien différents sur cette méthode. Moi personnellement c’est celle que je préfère et que j’applique pour mon fils. Lorsqu’il est fatigué ou que nous avons peu de temps pour les repas j’opte pour des purées, des compotes ou des écrasés de légumes (maison bien sûr !). Lorsque je le sens curieux et bien disposé et que nous avons plus de temps pour le repas, alors je lui propose des aliments cuits directement en morceaux et je l’accompagne dans cet apprentissage.

.

texture-puree-bebe-dme

.

🔍 Zoom sur les fruits et légumes CRUS

Au début de la diversification alimentaire vous n’allez proposer à Bébé que des fruits et légumes cuits. C’est en effet beaucoup plus facile à digérer pour lui. Puis peu à peu vous allez pouvoir introduire des fruits crus mais bien mûrs. Cela correspond approximativement à la préparation des ‘écrasés’. Vers 8-9 mois vous pouvez lui écraser une banane, une pêche ou une prune bien mûre, et lui donner telle quel.

Pour les légumes attendez un tout petit peu plus. Il faut que bébé soit vraiment capable de bien mastiquer et que son système digestif soit plus solide, car les crudités sont plus difficile à digérer tout simplement. Vous pourrez en introduire aux alentours de ses 12 mois

.

.

Le petit mot de la fin

.

Comme vous pouvez le constatez l’alimentation des bébés et surtout la période de diversification alimentaire est toute aventure pour vous et votre bout’chou ! Vous allez devoir faire des choix, vous adapter et vous ré-adapter à lui, à son évolution et à vos contraintes familiales. Mais le jeu en vaut la chandelle ! En accompagnant au mieux votre enfant tout au long de cette étape, vous limitez tous les risques de troubles alimentaires et ça ne n’est pas rien ! Quel beau cadeau vous lui faites.

Dans toutes les recettes de purées ou de compotes que vous trouverez sur DisMaman, je vous précise qu’il faut mixer les fruits ou légumes à votre convenance. Cela fait référence justement à ces types de textures. Il faudra adapter chaque préparation à votre enfant, et ne pas hésiter à refaire ces recettes en changeant de texture simplement.

.

J’espère que cet article vous a plu et vous a aidé à y voir plus clair !

N’hésitez pas à partager cet article aux mamans que vous connaissez et qui se posent des questions sur les textures et les modes de diversification alimentaire pour leur bébé.

 

 💬 À très vite sur dis-maman.fr !
Partagez l'article
  •  
  • 23
  •  
  •  
  •  
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Fermer le menu